Ah, le 24 décembre ! Si attendu pour sa nourriture savoureuse et abondante, mais si redouté pour ses conversations aussi inconfortables qu’interminables… 

Nous savons comment ça se passe… Après avoir détourné la question « Alors, tu fais quoi maintenant ?  », vous jetez un coup d’œil désespéré à la table des enfants à laquelle vous n’êtes plus invités, vous entendez peut-être une boutade sarcastique de l’oncle Etienne sur la façon dont le changement climatique adoucit agréablement l’hiver.

Votre tendance naturelle pourrait être de vous lever et de fuir la table, pour rentrer le plus vite possible dans vos montagnes chéries. Mais nous aimerions vous offrir quelques conseils qui pourraient vous éviter bien des orages en ce doux jour de Noël. 

Même si cela semble inconfortable, parler du changement climatique est l’un des moyens les plus importants pour faire une différence.

Alors on va vous coacher ! 

1. Préparez votre propre histoire climatique

Avant de pouvoir parler du climat avec quelqu’un d’autre, vous devez parler du climat avec vous-même. Quelle est votre histoire ? Comment avez-vous été impacté par la crise climatique ? Et pourquoi vous en souciez-vous ? Si vous lisez ceci, il y a de fortes chances que votre amour du plein air définisse qui vous êtes.

2. Parlez leur personnellement

Parlez des impacts que vous voyez déjà dans les endroits de plein air que vous aimez, comme des saisons de ski plus courtes, la Mer de Glace que vous voyez fondre au fil des années, la sécheresse du lac d’Annecy ou les catastrophes naturelles de plus en plus ravageuses. Si vous avez des enfants, parlez de votre peur qu’ils grandissent sans connaitre la neige en hiver, ou en connaissant 50° en été ! 

Ces faits si évidents pour vous ne le sont pas forcément pour les autres. De plus, ces cris du coeur ont plus de chance de toucher votre entourage que des chiffres ou des discours journalistiques. Vous constaterez que cela attirera les gens au lieu de les repousser. 

Vous pouvez également essayer de vous mettre à leur place, qu’est ce qui est important pour eux ? L’avenir de leur enfant ? La montée du niveau de la mer ? L’érosion des côtes ? Les réfugiés climatiques ? Parce que s’il fait 50° chez nous, il en fera 70° dans les pays chauds !   

3. Restez calme et pratiquez l’écoute active 

Prenez votre courage à deux mains et discutez calmement.  Aujourd’hui n’est peut-être pas le jour où vous changerez les habitudes de toute votre famille, mais en montrant que vous êtes ouvert.e à la discussion, vous avez plus de chance de planter une petite graine. Malheureusement, lorsqu’il s’agit de positions sur le changement climatique, les opinions sont basées sur leurs peurs du changement. Donc, quand vous commencez à entendre ces phrases redoutées comme “c’est des conneries de bobos mangeurs de graines ! », n’allez pas directement aux arguments scientifiques !  Même si la science a établi que le changement climatique est d’origine humaine, s’appuyer trop sur la science et les faits, contre un argument qui semble émotionnel, est inefficace, et vous fera passer pour quelqu’un d’arrogant. Ce n’est pas le but. 

Posez plutôt des questions comme :

Comment vous sentez-vous vis-à-vis le changement climatique ? 
Que pensez-vous que nous pouvons faire ? 

Alors préparez-vous à ÉCOUTER. Oui, écouter. A l’heure des médias sociaux, l’élaboration d’une réponse rapide, “du tac au tac”, est la réaction naturelle. Mais l’écoute active ne consiste pas seulement à trouver une réponse sensée, mais de comprendre réellement les motivations afin trouver des arguments plus justes.

4. Connaissez la science, mais restez ouvert

La recherche montre que lorsque nous sommes confrontés à des faits qui contredisent nos croyances fermement ancrées, nous nous accrochons plus fermement à ces croyances, nous nous détournons du raisonnement logique, et nous nous tournons plutôt vers des arguments qui ne peuvent pas être scientifiquement démontrés (c’est-à-dire des arguments émotionnels).

Mais cela ne fait pas de mal non plus de comprendre la crise climatique et la science qui la soutient. Les preuves, les causes, les effets et le consensus scientifique sont assez clairs, il y a même des vidéos qui rendent le réchauffement climatique comprehensible en 4 minutes

5. Gardez-le positif, et l’humour 

Évidemment, la crise climatique ne fait pas rire. Mais parfois, nous devons prendre du recul et rire de nous-mêmes. C’est le meilleur des médicaments  !

De plus, la table de Noël n’est pas un lieu pour le fatalisme. La résilience peut être excitante ! On ne vivra pas moins bien mais autrement : manger des produits locaux, réparer l’électroménager plus facilement, troquer, se déplacer en transport en commun, à vélo, en ski, ou même à cheval ! Réinventons le monde ! 

Alors que le gouvernement ferme les yeux sur le réchauffement climatique, d’innombrables autres acteurs mondiaux tentent de faire la différence. Les véhicules électriques sont de plus en plus courants, l’énergie solaire est plus abordable que jamais et la production d’énergie éolienne est en augmentation. Il y a beaucoup à espérer  pour l’année 2020 !! 

Le changement climatique affectera personnellement tout le monde autour de la table. La lutte contre le changement climatique sera le problème majeur de cette génération, et il faudra la volonté de tous, même de votre famille, pour qu’une révolution change cela ! 

Enfin, si l’on vous demande comment agir, vous pouvez bien sûr évoquer : la mobilité douce, la consommation éthique et locale, le refus de suivre la mode ou la réduction des déchets, le compost, l’utilisation abusives des ressources, le gaspillage… mais le plus important est de parler de ce que vous faites vous !  Expliquer en quoi ce n’est pas si contraignant et même moins cher d’agir pour la planète !

Autres ressources:

BD Planetman

La différence entre météo et climat

Le rapport 2019 grand public du Haut Conseil pour le Climat

Marita van Oldenborgh

Author Marita van Oldenborgh

More posts by Marita van Oldenborgh

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.