Dans le cadre de notre nouveau programme Aventures sans Voiture (AsV pour les intimes), nos athlètes testent des itinéraires montagne au départ de stations et accessibles en transports en commun. Pour vous donner envie d’en savoir plus, on vous partage les coulisses d’une de ces sorties, réalisée par Robin Janvier, Rider POW France et Simon Charrière, Rider POW Suisse.

Bien décidé à rejoindre Simon à Chamonix pour une sortie d’alpinisme sur la Crête des Cosmiques, Robin avait prévu de prendre le train depuis Annecy pour ensuite se rendre à l’Aiguille du Midi, sans avoir besoin d’une voiture. Les aléas des chemins de fers étant ce qu’ils sont, notre rider moustachu a du faire preuve de patience et s’adapter aux travaux et à la ligne coupée. Changement de plan donc, et c’est en covoiturage que Robin arrive à Chamonix, pas démonté par les quelques galères qui se sont mises sur son chemin.

@Simon Charrière

Arrivé au centre ville, il retrouve enfin son pote Simon et les deux compères, presque prêts, doivent d’abord aller louer le matériel qui leur manque pour une sortie d’alpinisme en toute sécurité. L’arrête des Cosmiques est une super sortie d’alpi, fréquentée mais qui vaut le coup, et pour en profiter pleinement, ils ont fait appel à la guide Lise Billon (@lise_billon). C’est à elle que revient la mission de transformer ces deux skieurs invétérés en alpinistes avertis. À leur côté, on trouve également Soren Rickards (@soren_rickards), qui aura la charge d’immortaliser en image les aventures de cette fine équipe.

@Simon Charrière

« Dans un premier temps l’accès à l’arrête dans le plat du midi permet de contempler les récents éboulements. Pour l’anecdote Lise était sur l’arrête le jour où elle s’est effondrée. Après un check matos au pied de la voie nous avons conclu que d’emporter quelques carottes bio en guise de coinceurs de secours ne serait pas de trop ! »

« Le début est très agréable et on cruise en grimpe facile entre les blocs de granite. À noter également la chaleur en ce 9 septembre 2020, nous avons dû poser des couches pour grimper léger ! »

 » Après environ 45 min, nous voilà dans le fameux passage de l’éboulement qui nous force à passer côté face nord, changement d’ambiance ! Après quelques rappels nous revoilà au soleil, avec Simon, nous repérons une petite aiguille en cailloux plutôt photogénique, sur laquelle nous grimpons, en arrivant vers Lise elle nous explique que toutes ces aiguillettes dressées sur l’arrête, que l’on pensait « béton », sont vouées à disparaitre et tomber à cause du permafrost qui fond. Ce qui ne nous étonne guère au vu des 18 degrés dans l’air à ce moment. »

Mais la vue est incroyable avec le Mont-Blanc en toile de fond et toutes la chaines couvertes de blanc, le retour à l’Aiguille se fait masqué dans une ambiance Covid certes, mais qui n’entachera pas la folle aventure vécue aujourd’hui, avec de belles personnes et sans voiture!

Lou Claret

Author Lou Claret

More posts by Lou Claret

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.