par Alya Giolitto

Alors que le 11 mai lançait le coup d’envoi d’une première phase de déconfinement, nous retrouvons petit à petit nos modes de vie et ré-apprenons à sortir. 

Déconfiné.es oui, mais pour aller où? Et pour faire quoi?

Ainsi se pose la question de l’après, du monde post-covid-19 et de la forme que nous souhaitons lui donner. Il semblerait que, de cette pause forcée, une prise de conscience collective a émergé. La prise de conscience d’une nécessité de réajuster le cap et de transitionner d’un système de croissance illimitée au modèle épuisé vers une économie durable. Donnons nous les moyens de nos ambitions et servons nous de ce tremplin pour nous ré-inventer!

Heureusement, de nombreux.ses acteur.trices oeuvrent à favoriser le changement, et puisqu’on peut enfin sortir ce mois-ci, voici un tour d’horizon des porteur.ses d’espoir de la mobilité.

Le funiculaire qui relie Bourg Saint Maurice aux Arcs sera gratuit cet été

Près de la moitié de nos émissions nocives provient de l’industrie, des transports et des bâtiments. Comment limiter les émissions de plus de 1,5 milliard de voitures énergivores en circulation dans le monde? La gestion de la mobilité dans la lutte pour la protection de l’environnement est un enjeu qui nous tient particulièrement à cœur au sein de POW.

  • TOU.TES À VÉLO – L’arrêt brutal de la quasi-totalité des transports a eu pour effet direct une diminution des émissions de certains gaz à effet de serre et une amélioration de la qualité de l’air. Pour éviter un renversement de la tendance à la sortie du confinement, le gouvernement a décidé de lancer son plan vélo, doté d’une enveloppe de 20 millions d’euros pour faciliter la pratique du vélo  et éviter un retour massif à la voiture en réponse à un prévisible délaissement des transports en commun. 50 euros sont disponibles pour chaque citoyen souhaitant remettre en état son vélo. Pas de frais à débourser, le réparateur se fait directement payer par l’Etat.
    La liste des réparateurs référencés est disponible sur le site de la Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUB), à l’origine de l’initiative. Également prévu dans le plan vélo,  le financement de places de stationnement temporaires, la mise à disposition de formations pour apprendre ou réapprendre à rouler à vélo et l’instauration dans le secteur privé du forfait mobilités durables.
  • COUP DE PÉDALE AUTORISÉ – En sus du plan vélo annoncé par la ministre de la transition écologique et solidaire, et  grâce au recours  de la FUB, le conseil d’État a émis la directive suivante : Le gouvernement doit indiquer publiquement que le vélo est autorisé durant la crise. “Oui, le vélo est une solution de mobilité particulièrement utile pour faire face à tous les enjeux actuels, qu’ils soient sanitaires ou environnementaux”, exprime la FUB. Ces mesures vont dans le bon sens, celui de la mobilité durable et non polluante, terrain sur laquelle la France  dispose d’une très grande marge de progression. 60% des trajets français ne dépassent pas les 5 km alors que l’usage du vélo ne concerne que seulement 3% des déplacements français contre 28% pour nos voisin.es néerlandais.es et 12% en Belgique.
  • LA MONTAGNE, ÇA VOUS GAGNE – L’été dernier, la station Les Arcs repensait entièrement son funiculaire pour le rendre 100% électrique. Il est accessible depuis Bourg Saint Maurice et doté de vitres panoramiques offrant une vue spectaculaire sur la vallée. Cet été la station offre la possibilité de l’emprunter gratuitement du 4 juillet au 29 août. Le funiculaire permet d’accéder depuis Bourg Saint Maurice au premier site d’altitude: Arc 1600, le tout en seulement 7 minutes. Accessible depuis la gare TGV de Bourg Saint Maurice, il positionne les Arcs comme une station entièrement accessible sans voiture. Une façon propre de se rendre en montagne hiver comme été.
  • AVENTURES SANS VOITURE – Et si l’initiative des Arcs donne envie d’aller plus loin, voici une sélection de 10 films à voir pour découvrir les Alpes en mobilité douce. Le preuve qu’il est possible d’aller vivre des aventures en montagne sans utiliser de voiture.
  • GÉNÉRATEUR D’AVENTURE – S’il est encore compliqué d’aller gambader en montagne, on peut préparer les aventures à 100 km à la ronde, le site Carte Sortie Confinement se charge de délimiter les contours de notre territoire de jeu. Il n’y a plus qu’à renseigner son adresse du moment et le site génère un rayon de 100 km qui donne la part belle aux parcs nationaux largement représentés! En espérant que ces initiatives donnent envie de participer à la construction d’un monde meilleur, et surtout durable…
Les sentiers du Mercantour, à découvrir sans tarder !
  • ELÈVE TA VOIX – Dans la lutte contre le changement climatique, notre vote et participation au débat politique est aussi, si ce n’est plus, important que notre mode de vie. La crise que nous traversons, de part son caractère mondial, montre l’utilité de l’action citoyenne et la nécessité d’une coopération internationale. Tou.tes les citoyen.nes européen.nes sont invité.es à participer à la fixation d’un objectif de l’Union Européenne plus ambitieux en matière de climat à l’horizon 2030 et sur les actions nécessaires pour réduire plus drastiquement les émissions de gaz à effet de serre. La consultation est disponible en ligne jusqu’au 23 juin. A vos idées !

Sources

Suzie Mandier

Author Suzie Mandier

More posts by Suzie Mandier

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.