Riders Alliance

Victor Daviet rejoint la Riders Alliance

By 18 septembre 2019 No Comments

Un nouveau snowboarder ultra motivé arrive chez POW France

Venu de Gap, Victor fait partie de cette génération de snowboarders sudistes nourrie au sein du légendaire shop Atmosphère. Après avoir fait ce qu’il faut de compétition pour se faire connaitre, celui qui dit « je fais du snow pour moi, pas pour battre les autres, je suis plus dans une compétition contre moi même » est très vite devenu une star des grosses vidéo américaines (Transworld, comme ici) et françaises (ALMO Film, par exemple là). Connu pour son style souple et décontracté en freestyle backcountry, c’est un des tous meilleurs riders du monde dans ce domaine.
Étudiant en master à Grenoble École de Management, il a encore quelques modules à terminer cette saison avant d’obtenir son diplôme, et il filme avec Pirates Production pour un projet sur 2 ans et se consacre en même temps à sa chaine YouTube et son émission «Trip Roulette» produit par Almo Film. On lui a posé quelques questions sur son engagement avec la POW Riders Alliance.

Quelles sont les raisons qui t’ont poussé à rejoindre Protect Our Winters?
«Ça correspond à mon style, et ça remonte à loin. Si on reprend à la base, j’ai toujours été passionné de nature, avec une conviction écologique. Et comme j’étais un enfant turbulent, voire un peu extrême, j’ai toujours fait des actions un peu folles. Si quelqu’un jetait une cigarette dans la rue, j’étais capable de lui sauter dessus, et je me souviens d’une réaction violente quand j’ai vu quelqu’un couper un sapin pour noel.
Pour revenir au présent, je me suis déjà et heureusement un peu assoupli, en tant que rider pro, la montagne est notre terrain de jeu. On devrait tous faire quelque chose, et en ce qui concerne les pro snowboarders j’ai l’impression qu’en France on est plutôt concernés, entre Marion Haerty, Thomas Delfino ou Mathieu Crépel. En tout cas pour ma génération c’est important et on souhaite être des vecteurs de messages environnementaux car ca nous tient à coeur. »

Par rapport à ta pratique, tu te sens à l’aise?
« Certains pourront dire que j’ai pêché sur certain points dans ma carrière, mais j’ai évolué et je suis persuadé qu’on peut faire la même qualité de ride sans avion, hélico ou motoneige. Peut être un peu moins en quantité, mais la même qualité c’est sûr.
Ma philosophie c’est de faire attention au quotidien, et de ne pas abuser. C’est vrai que j’ai eu des opportunités incroyables, j’ai fait de l’hélico avec Absinthe Films, de la motoneige avec Transworld Snowboarding, ça m’a construit, je ne crache pas dessus. Mais aujourd’hui j’ai une vision différente, sans être radical et m’interdire totalement de prendre l’avion, je sais que je ne communiquerai pas dessus, je ne vais pas poster une photo d’un hublot, et pour ce qui est de la motoneige et de l’hélico, je n’en fais plus.
Je ne filme plus avec Transworld donc la question des américains ne se pose pas, mais même avec les Pirates (production de films de snowboard européenne), ce n’est pas toujours très facile. J’ai refusé un trip de rêve au Kamtchatka au printemps dernier, parce que le programme c’était hélicos de l’armée russe et gros 4×4. »

Pourquoi rejoindre POW maintenant?
« Parce que ça correspond à une période de ma vie ou j’ai pris pas mal d’engagements personnels. C’est aussi pour ça que j’ai lancé mon programme Trip Roulette, qui consiste à aller rider avec un moyen de transport écolo avec un invité pour des séquences assez déjantées. Et puis on ne m’avait jamais vraiment proposé de m’engager, et quand POW m’a contacté j’ai signé direct la charte de la Riders Alliance car ca me correspondait.  »

On retrouvera notamment Victor Daviet cet automne sur les Mountain Heroes dans les lycées qui comptent pour lui, afin de sensibiliser les jeunes aux changements climatiques en montagne, et sur un aPérOW lors de son évènement, les Safety Shred Days, à Arêches Beaufort en janvier. Et bien sur pendant le High Five à Annecy ou il présentera le deuxième épisode de Trip Roulette (on va surement organiser une petite rencontre à cette occasion avec tous nos riders, restez  branchés…).

Pour aller plus loin et découvrir son univers, allez visiter son instagram @victordaviet et sa chaine youtube et son site internet victordaviet.com.

Merci à  686/Erik Hoffman pour les photos!

Mathieu Ros

Author Mathieu Ros

Rédacteur en chef de Ski Magazine, Snowsurf, grand amoureux de la neige et responsable communication de POW France.

More posts by Mathieu Ros

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.