Aujourd’hui nous sommes fier.es de vous annoncer que nous comptons une nouvelle ambassadrice au sein de notre communauté. Fernanda Maciel vient de rejoindre la Riders Alliance. Elle nous explique comment elle arrive à concilier trail et protection de la montagne.

Je suis née à Belo Horizonte / Brésil, une grande ville de plus de 5 millions d’habitants, mais elle a été construite sur une grande chaîne de montagnes. Depuis toute petite, je n’aimais pas prendre le bus pour aller à l’école parce que je calculais le temps, et courir était plus rapide et moins cher pour aller de chez moi à l’école et revenir à la maison. La course RUNNING était mon moyen de transport dans ma ville. 

Ma passion pour la nature est apparue lorsque mes parents m’ont emmenée camper à travers les forêts à côté de grandes cascades de Serra do Cipó. Donc à 17 ans j’ai commencé à courir de chez moi à une cascade pour me baigner puis rentrer à la maison, c’était ce que j’aimais le plus faire pendant mes week-ends.

À 18 ans, j’ai commencé des études de Droit et après 5 ans d’université, je suis devenue avocate. J’ai toujours eu à l’esprit de travailler en tant qu’avocate en environnement. À 21 ans, toujours étudiante à l’Université, j’ai déjà eu l’opportunité de commencer à travailler en tant qu’avocate stagiaire pour mon Etat, le Minas Gerais. J’ai travaillé pour la Fondation Environnementale de l’Etat (Fundação Estadual do Meio Ambiente). Lorsque j’ai terminé mes études à l’Université, j’y ai suivi ma carrière d’avocat en environnement. C’était incroyable, j’étais le chef de la Section des Avis d’Infraction. Mon travail consistait à déposer des Avis d’Infraction et à faire un suivi pour évaluer ou punir ou donner la licence environnementale aux Industries, aux Aciéries ou aux Mines.

Aujourd’hui je ne travaille plus en tant qu’avocate environnementale, je suis devenue athlète professionnel en Ultra Trail et c’est pourquoi je vis à Chamonix.

Aujourd’hui, mon rêve et mon objectif sont de mener à bien des projets environnementaux liés à mon sport et d’aider des associations ou fondations sérieuses telles que POW. Je crois que nous pouvons sensibiliser encore plus de gens à cette lutte pour le bien de notre environnement.

Lou Claret

Author Lou Claret

More posts by Lou Claret

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.